Sélectionner une page

Dans cet article, je vais te parler de mon allergie au webmarketing, et de la non-technique que j’utilise à la place pour trouver des clients sur internet.

trouver des clients sur internet sans webmarketing

Ma découverte du webmarketing

Il y a plus de deux ans, j’ai créé un blog et j’ai sorti un roman. Pendant deux ans, j’ai cherché à comprendre comment me faire connaitre sur internet. Ecrire, je savais. Du moins j’adorais. Me faire connaitre, augmenter le nombre de mes lecteurs… je savais moins, et je n’adorais pas du tout. Quant à vendre mon travail, je ne voulais même pas en entendre parler.

J’ai bien été obligée d’apprendre, pourtant.

Après tout ce temps, voyant mes nombres de lecteurs, likes et autres abonnés très très lentement mais à peu près sûrement augmenter, néanmoins sans conséquence directe sur mon compte en banque, je me suis dit : « tiens, et si je me mettais à gagner un peu d’argent en faisant un truc que je kiffe ? ». J’ai fait un bilan de compétences, et j’ai eu une révélation, suite à laquelle est née Ton Site, Ta Voix.

A lire sur le sujet : Comment et pourquoi je me suis lancée en indépendante sur le Web

J’ai pourtant failli ne jamais me lancer… Pourquoi ? Parce que, forte de deux ans d’apprentissage en autodidacte et d’expérience un peu foireuse en webmarketing (comprendre : comment se faire connaitre dans la jungle internet), je me doutais que si me lançais dans une nouvelle activité, il allait falloir que je mette en place tout un tas de stratégies pour me faire connaitre et pour trouver des clients sur internet…

Ces stratégies, je les connais, je les ai apprises. Les réseaux sociaux, la newsletter, le blog, les pop-ups, les webinaires, les offres de lancement à -80%, les profitez-en-après-ça-sera-trop-tard, les ce-que-je-t’offre-va-changer-ta-vie-crois-en-le-témoignage-de-JulieM. Je connais, je comprends comment et pourquoi ça marche.

Mais je déteste ça.

Je sais que le webmarketing n’est qu’un outil, un outil important, essentiel même, et que ce qui compte, c’est la manière dont on l’utilise. Ce n’est juste pas ma personnalité de l’utiliser. Ça me gonfle. Sérieux. Je n’ai simplement PAS ENVIE de mettre de l’énergie là-dedans.

Et à cause de cette perspective de devoir ENCORE me faire connaitre, j’ai failli ne pas lancer Ton Site, Ta Voix, nouvelle activité pourtant créée sur mesure pour moi-même par moi-même.

Et puis… Je me suis lancée quand même.

Webmarketing et loi de l’attraction ?

J’ai une chance : je n’ai pas d’impératif d’argent. Pour l’instant, Ton Site, Ta Voix reste un peu une activité-argent-de-poche. D’ailleurs, j’ai relativement peu de temps à y consacrer, puisque je travaille le soir et le week-end (je suis Maman à plein temps), ce qui limite de toute façon le nombre de projets que je peux accepter.

Disons que je prépare lentement le terrain professionnel, pour lorsque mes enfants auront moins besoin de moi et que j’aurai plus de temps. Alors, là, je pourrai éventuellement mettre en place des techniques plus “sérieuses” pour trouver des clients sur internet… Eventuellement.

Je sais, je sais, les pros du webmarketing te le diront encore et encore : il FAUT investir.

C’est la loi de l’attraction, tu vois. Si tu veux gagner de l’argent, il faut investir de l’argent, pour faire circuler et tout, il faut se former, il faut… Oui oui. Je pense sincèrement du fond du coeur qu’ils ont raison. Mais je n’ai PAS ENVIE de me former en webmarketing.

Ma no-webmarketing technique

Je teste donc le no-webmarketing. Comment est-ce que je compte trouver des clients sur internet, alors ? Et les règles du marché ? Rien à foutre. Je vais tester autre chose :

  • faire des offres en dessous du marché au début le temps de me roder et de gagner de l’expérience et faire gonfler mon portfolio;
  • raconter ma vie d’entrepreuneure-qui-ne-comprend-pas-tout-mais-qui-se-lance-quand-même sur ce blog (avec les règles SEO pour un bon référencement… quoique je fasse un peu ça en dilettante pour l’instant);
  • parler de moi ici et là dans mes autres blogs, là où mes lecteurs connaissent déjà un peu mon univers, mais sans forcing, juste quand le plaisir y sera;
  • donner des conseils gratuits quand on m’en demande;
  • faire du bon travail pour mes clients, en bâtissant avec eux une relation de confiance et d’authenticité, pour enclencher le bouche à oreille.

Ai-je des chances de trouver des clients sur internet ?

Suis-je en train de me dévaloriser à ne pas me vendre comme une déesse du webdesign dès mon lancement ? Peut-être.

Ai-je un souci avec mon rapport à l’argent ? Ai-je besoin d’une psychothérapie énergétique pour débloquer mes croyances limitantes sur ma valeur et ma légitimité à tripler mon chiffre d’affaires en 2 mois ? Possible.

Il y a des chances pour que ça ne fonctionne pas. J’ai adopté à peu près la même stratégie lorsque j’ai sorti mon premier roman : j’ai attendu qu’il se passe un truc, genre que les ventes s’envolent grâce à mes visualisations dans les top 10 des bestsellers et…  il ne s’est rien passé. Je n’étais pas seulement incompétente en webmarketing, j’étais aussi naïve.

Aujourd’hui, je suis moins incompétente, et surtout beaucoup moins naïve. Je ne fais donc pas de plans sur la comète. Et puis un roman, ce n’est pas comme un service. Trouver des lecteurs est très différent de trouver des clients sur internet. Par ailleurs, un roman, il faut en vendre beaucoup pour que ça marche. Un service, quelques clients par mois me suffisent.

Quoi qu’il en soit, je vais partager sur ce blog mes expérimentations en étant à 100% totalement complètement moi, quand j’en aurai envie, et sans aucun business plan. Je ne suis pas aussi active sur ce blog et ma newsletter que ce que j’avais prévu à mon lancement, mais ayant décidé de ne pas faire de cette nouvelle activité de webdesign une nouvelle source de culpabilité, je me lâche la grappe.

Je te dirai si ça fonctionne. Va quand même falloir que tu t’abonnes à ma newsletter si tu veux être tenu informé… PUNAISE, le webmarketing s’est incrusté en moi à l’insu de mon plein gré !!

Bon, j’ai triché. Tout ça, même cet article, c’est du webmarketing… à suivre 😉